Et si on parlait des invités?

5 mars 2016

Aujourd’hui, un petit article de conseils afin que votre photographe et vos invités puissent profiter pleinement de votre mariage !

Vous avez engagé un photographe professionnel pour votre mariage et je vous en félicite! Vous m’avez engagé et je vous en félicite doublement ! 😉

Voici donc quelques petits conseils afin que je puisse vous fournir les meilleures photos possibles et que vos invités puissent profiter pleinement de votre journée.

Depuis quelques années maintenant, le matériel photo de qualité est accessible à tous et il n’est pas rare de ne pas être le seul et unique photographe à un mariage ce qui peut parfois irriter certains photographes professionnels.

En effet, Internet est rempli de témoignages de confrères, parfois cocasses et humoristiques et d’autres fois plus désespérés, voir dépressifs. Car en effet, la démocratisation de toute sorte d’appareils photo (compacts, reflex mais aussi smartphones et même tablettes!) rendent le travail du photographe professionnel plus compliqué.

J’ai moi-même eu une expérience peu heureuse lors d’un mariage en 2014 :

Camouflé dans un coin de la pièce à quelques mètres des mariés, armé de mon 70-200 mm f/2.8, je me poste à l’affut du « premier baiser » des mariés au moment ou le Maire annonce fièrement : « je vous déclare mari et femme! »
Oeil dans le viseur, index sur le déclencheur, mise au point ok… et tout à cout l’image d’assombrie, un marasme brun apparait dans ma visée ! Je lève alors les yeux de mon appareil pour comprendre et je découvre l’une des invités, à quelques mètres devant moi, venue immortaliser ce moment elle aussi. Je ne peux pas crier et elle est trop loin pour que je me déplace… le temps d’un  » heps !  » discret, l’invité se retourne et me dit étonnée : » oups, pardon je ne t’avais pas vu! « …
Je n’ai pas pu dire  » ce n’est pas grave…  » le moment était passé, j’avais manqué le  » premier baiser  » des mariés. En d’autres termes on appelle ça : ne pas faire son boulot. C’est ce que j’ai tenté d’expliquer à cette personne un peu plus tard dans la soirée : les mariés me payent pour immortaliser ces moments, je ne peux pas me permettre de leur dire que je n’ai pas réussi à prendre de photos quelqu’en soit la raison.

C’est alors qu’elle m’a répondu cette fameuse phrase :  » Mais moi aussi j’ai le droit de prendre des photos! « 

Même si je pense que demander à avoir l’exclusivité des photos n’est pas nécessaire, Je pense que vous prévenir que  » trop de photo tue la photo « . Même si j’essaie d’anticiper au maximum, je ne pourrai pas être tenu responsable des arrières plans remplis de  » bras levés tenant des compacts et smartphones  » lors de la cérémonie ou encore des  » flashs interférences  » ou moment de l’échange d’alliance… ou, comme dans mon cas, d’invités qui se place devant vous à des moments cruciaux.

En gros, l’idée est de vous laisser le choix et que vous puissiez prendre une décision en connaissance de cause.
Aussi parfois, un petit mot sur le livre de messe est souvent suffisant pour communiquer à vos invités votre désir de discrétion concernant les photos essentiellement durant la cérémonie religieuse. D’autres l’annoncent avant la cérémonie bref tout un tas de solutions sont possibles.

Pour vous permettre de visualiser voici un petit exemple de photo typiquement la photo avec un flash déclenché (voir plusieurs je pense ;) ) et la photo que moi je voulais prendre.

Loin de moi l’idée de vous dire d’interdire purement et simplement les appareils photos de vos invités!

Il s’agit là tout simplement de petites astuces qui vont me permettre de travailler dans de meilleures conditions et ainsi vous proposer les plus belles images possible et à vos invités de profiter pleinement des cérémonies.

Recommandé sur mariages.net
Recommandé par Wedzem